Conseils de spécialistes : Téléphone, chat ou e-mail
9,7/10
Téléphone : 04 73 26 98 47

Comment bien choisir sa veste de ski ?

Une journée de ski ou de snowboard a vite fait d’être gâchée si l’on n’a pas les vêtements nécessaires. On ne tient pas bien longtemps sur les pistes une fois que l’on est trempé, que la transpiration se refroidit dans notre dos, ou que les rafales de vent froid nous font claquer des dents. Pour éviter ces désagréments, voici quelques conseils pour bien choisir sa veste de ski.

Quels sont les points-clefs d’une veste de ski ?


  • Les performances en imperméabilité et en respirabilité.
  • L’isolation thermique.
  • Les fonctionnalités complémentaires (nombre et fonctions des poches, zips d’aérations, protections contre les entrées de neige, balise RECCO pour les avalanches, etc).

Les notions d’imperméabilité et de respirabilité

L’imperméabilité et la respirabilité sont des points cruciaux sur votre veste de ski. Ils vous protègent de l’humidité, l’imperméabilité faisant barrière contre les entrées d’eau liées à la neige et à la pluie, et la respirabilité permettant d’évacuer l’excès de chaleur pour éviter que la transpiration ne s’accumule et ne vous refroidisse.

Pour permettre à votre manteau de ski de vous protéger de l’humidité, les fabricants développent des membranes qui assurent à la fois l’imperméabilité et la respirabilité. Parmi les membranes les plus connues, on retrouve bien-sûr la membrane Gore-Tex, mais également d’autres technologies telles que l’InfiDRY chez 686, le Dryplay chez Picture, le Dermizax et le DRYOsphere chez Scott, etc.
membrane imper respirante infiDRY
Pour mesurer l’imperméabilité d’un tissu, on place sur celui-ci une colonne d’eau et l’on mesure la hauteur d’eau nécessaire pour que le tissu commence à s’imprégner d’eau. C’est l’unité de mesure de Schmerber, qui s’indique en millimètres. Les niveaux d’imperméabilité les plus courants sont 6 000 mm, 8 000 mm, 10 000 mm, 15 000 mm et 20 000 mm. Plus le nombre est élevé, plus votre membrane est imperméable. Actuellement, les membranes les plus performantes montent à 30 000 mm.

La respirabilité d’un tissu est quant à elle mesurée en grammes par mètres carrés par tranche de 24 heures. On aura ainsi des indicateurs de respirabilité tels que 6 000 g/m²/24 h, 10 000 g/m²/24 h, 20 000 g/m²/24 h, etc.

Les niveaux d’imperméabilité et de respirabilité d’une membrane sont souvent indiqués ensemble et abrégés avec un K. Par exemple, on pourra avoir une veste imperméable à 10 000 mm et respirante à 10 000 g/m²/24 indiquée comme étant une veste 10K/10K.

Choisir le bon niveau d’imper-respirabilité en fonction de sa pratique

Plus vous avez une pratique exigeante, plus vous devrez choisir une veste de ski performante en matière d’imper-respirabilité. Pour une pratique du ski alpin en loisir sur les pistes, un blouson doté d’une membrane 10K/10K sera suffisant pour vous garantir une bonne protection contre l’humidité. Pour une utilisation en ski de randonnée, où l’effort est plus intense et donc la transpiration plus abondante, nous vous recommandons de choisir un niveau de respirabilité plus élevé. Si vous pratiquez en hors-piste avec beaucoup de poudreuse, ou que vous êtes exposé à des chutes de neige ou des intempéries, un niveau d’imperméabilité plus élevé sera également nécessaire.

Le traitement déperlant durable

L’imperméabilité d’une veste de ski est souvent complétée par un traitement déperlant durable (en anglais DWR, Durable Water Repellent treatment) appliqué directement sur la membrane. Ce traitement ajoute un film protecteur qui bloque l’eau tout en laissant la chaleur s’évacuer. La durée de vie de ce traitement n’est pas illimitée. Vous pouvez en revanche le renouveler avec des produits spécifiques pour garder un bon niveau de protection. Vous trouverez plus d’informations à ce sujet dans notre tutoriel Comment laver une veste de ski ?

Les traitements déperlant sont réalisés à partir de produits chimiques, pouvant être nocifs pour l’environnement lorsqu’ils contiennent des perfluorocarbures (PFC). Certains fabricants souhaitant réduire leur impact environnemental, comme par exemple la marque française Picture Organic Clothing, utilisent des traitements déperlants sans PFC. Cela vous est généralement précisé dans nos fiches produits.

L’isolation thermique d’une veste de ski

Toutes les vestes de ski ne sont pas forcément dotées d’une isolation thermique, car les besoins de chaleur ne sont pas les mêmes pour toutes les pratiques et toutes les conditions. On retrouve par exemple des vestes de ski sans isolation dans le cadre du ski de randonnée, où l’effort fourni pendant l’ascension suffit à rester au chaud. Pour ne pas avoir froid lors des redescentes, on peut enfiler une couche intermédiaire une fois l’objectif de la randonnée atteint. Voir notre tutoriel sur le principe des trois couches.

Pour les pratiques nécessitant une isolation thermique, les fabricants ont développé de multiples technologies d’isolation, à partir de fibres synthétiques ou naturelles. Les vestes sont garnies de manière plus ou moins importante, allant de la veste légèrement isolée à la doudoune de ski bien chaude.

En plus d’être synthétiques ou naturelles, les isolations se distinguent entre elles par leur efficacité thermique. Une isolation apportant beaucoup de chaleur avec peu de matière permettra de garder une épaisseur de veste contenue et laissera le skieur ou le snowboardeur libre de ses mouvements. Les isolations les plus performantes ont donc un indice de chaleur élevé et un poids de remplissage bas (indiqué en grammes par mètres carrés).

Dans nos fiches produits, nous vous indiquons le niveau de chaleur de la veste ainsi que son poids de remplissage, quand le fabricant nous transmet l’information. Vous pouvez ainsi choisir la veste de ski qui vous convient le mieux en fonction de vos besoins et des conditions dans lesquelles vous allez pratiquer.
isolation thermique pantalon ski

Bien vérifier les fonctionnalités

Réflecteur RECCO
Depuis quelques années, certaines vestes de ski sont équipées d’un réflecteur RECCO, qui renvoie le signal émis par les émetteurs RECCO utilisés par les secouristes en cas d’avalanche. Cette balise permettra aux secouristes de vous localiser plus rapidement si vous êtes enseveli. Une option intéressante pour le hors-piste.
Poches
Certains besoins nécessitent des poches spécifiques. Par exemple, si vous skiez en station, la poche forfait est un vrai plus pour passer les portiques plus facilement. Si vous aimez rider en musique, vérifiez que votre veste est dotée d’une poche intérieure zippée avec un passage pour le cordon multimédia.
Capuche
Si presque toutes les vestes de ski sont équipées d’une capuche, toutes n’offrent pas les mêmes fonctionnalités. Cela va de la simple capuche ajustable par deux cordons à la capuche réglables en trois points, en passant par la capuche réglable et amovible, etc.

Zips d'aération, fermetures éclair et coutures étanches
Zips et coutures sont les points faibles des vestes car ils sont une petite porte d’entrée pour l’humidité. Les vestes les plus techniques sont donc dotées de zips et de coutures étanches. De plus, pour plus de respirabilité, de nombreuses vestes ont des aérations zippées que vous pouvez ouvrir/fermer en fonction de votre effort.
Jupe pare-neige et système de connexion veste/pantalon
Pour éviter les entrées de neige, en cas de chute ou si vous ridez dans la peuf, votre veste de ski peut être équipée d’une jupe pare-neige et/ou d’un système d’attache avec votre pantalon. Attention, le système d’attache, généralement par zip ou boutons pressions, peut n’être compatible qu’avec le pantalon assorti à la veste.
Ajustement poignet et manchons passe-pouces
Petit détail qui joue sur le confort, les poignets des vestes peuvent être équipé d’un système d’ajustement du tour du poignet, par scratch et/ou par bouton pression, ainsi que de manchons passe-pouces qui vous permettent de mieux vous protéger des entrées de neige.

Les vestes de ski spéciales

Les vestes 686 Hydrastash : la marque de snowboard 686 a développé une gamme de vestes de ski incorporant une poche à eau de type camelback. L’avantage par rapport à un camelback dans le sac à dos, c’est que sur ces vestes l’eau a moins de risques de geler car elle profite de votre chaleur corporelle.
Les vestes de ski avec taille évolutive : pour augmenter la durabilité des produits, certaines marques ont pensé à faire des vestes de ski avec taille ajustable pour les enfants. Plusieurs marques proposent ce système, comme Picture Organic Clothing et sa technologie Grow With Me, ou Volcom et sa technologie Grow Tech. L’idée est que les manches peuvent être rallongées grâce à un système de coutures amovibles.