Conseils de spécialistes : Téléphone, chat ou e-mail
9,7/10
Téléphone : 04 73 26 98 47

Sonde avalanche

Filtres
Critères choisis Tout effacer De (= facet.parameters.minFilter | rbsFormatPrice:blockData.contextData.currencyCode =) à (= facet.parameters.maxFilter | rbsFormatPrice:blockData.contextData.currencyCode =) (=value.title=)

ABS Sonde A.SSURE Sonder Dusk  Présentation
Prix conseillé 99,00 €
-30%
69,30 €

Composée de 7 parties qui s’emboîtent les unes dans les autres et sont mises en tension grâce à un câble Dyneema, la sonde A.SSURE Sonder Dusk de chez ABS permet de retrouver une victime d’avalanche


Pieps Sonde Iprobe Bt 260  Présentation
199,90 €

Plus qu’une simple sonde, l’Iprobe BT 260 de chez Pieps est une sonde intelligente qui vous fait gagner du temps et de l’efficacité, grâce à sa mise en place rapide et son aide visuelle et sonore.


Mammut Sonde Probe 280 Fast Lock Neon Orange  Présentation
Mammut Sonde Probe 280 Fast Lock Neon Orange  Présentation
68,90 €

Constitué de 7 brins d’une longueur totale de 2,80 m, la sonde avalanche Mammut Probe 280 Fast Lock Neon Orange permet de secourir une victime profondément ensevelie


BCA Sonde Stealth 240 Cm Carbon Orange  Présentation
79,90 €

La sonde BCA Stealth 240 cm Carbon Orange est un accessoire de ski et snowboard backcountry rapide et facile à utiliser pour le sauvetage en situation d'avalanche, grâceà une conception légère et mini

Chargement en cours...

Guide d’achat d’une sonde pour compléter votre équipement de sécurité montagne

Que vous soyez plutôt freeride ou d’avantage freerando, le risque d’avalanche reste le même. Il faut donc faire preuve de prudence et disposer de tout le matériel de sécurité montagne nécessaire. Et en premier lieu on retrouve les trois incontournables : le détecteur de victime d’avalanche ou ARVA, la pelle à neige et bien sûr la sonde à neige. Seuls ces trois outils, parfaitement maîtrisés et correctement utilisés vous permettront d’intervenir en cas d’accident et d’être secouru en cas de besoin. Et bien sûr il ne faut pas hésiter à se former auprès de l'ANENA pour bien savoir utiliser son matériel et sa sonde à neige.

Quelle sonde à neige choisir ?

S’il y a bien un élément passe partout c’est la sonde à neige. Le principe et la construction sont généralement les mêmes quelle que soit la marque retenue. La sonde à neige est en fait constituée de plusieurs brins métalliques raccordés par un câble. Une fois mis bout à bout, les brins forment une perche bien rigide verrouillée à l’aide du câble central. La longueur d’une sonde déployée varie entre 2 mètres et 2.7 mètres. Dans la majorité des cas, lors d’une avalanche on se retrouve enseveli à moins d’un mètre de la surface. Mais comme qui peut le plus peut le moins, pourquoi se borner à acheter une petite sonde et économiser quelques grammes quand on peut emporter une sonde plus longue qui pourrait faire la différence dans certains cas.

Avez vous pensé aux packs sécurité montagne ?

Quand on veut s’équiper en matériel de sécurité montagne on peut choisir les éléments indépendemment les uns des autres mais il y a aussi la possibilité de prendre l’un des packs complet proposés par les grandes marques regroupant une sonde, une pelle et un DVA. Entre les packs d’entrée de gamme et les packs les plus onéreux, la différence se fait surtout au niveau du DVA proposés. Les packs les moins chers seront dotés d’un DVA basique et intuitif alors que les packs haut de gamme proposeront des DVA de dernière génération à la pointe de l’innovation. Puis quand on monte en gamme les pelles plastiques laissent aussi la place à des pelles en aluminium plus résistantes quant aux sondes à neige les modèles les plus évolués sont tout simplement un peu plus légers avec des bruns plus nombreux mais plus courts pour un gain de place intéressant.

Comment utiliser une sonde à neige ?

Une fois la victime localisée avec le DVA et une fois la sonde déployée, il faut procéder à un sondage méticuleux à partir du centre de la croix finale par intervalle de 30 cm tout en suivant un schéma de recherche en spirale. C’est la méthode la plus efficace à l’heure actuelle. La graduation sur la sonde vous permettra alors d’identifier la profondeur de la couche de neige et la profondeur de la victime. A ce stade là, il ne vous restera plus qu’à pelleter avec énergie : c’est le gros du travail. Si vous être plusieurs pensez bien à vous relayer régulièrement tout en adoptant une technique de pelletage en V. N’hésitez pas à vous renseigner et à vous former en France auprès de l’ANENA, de la FFME ou encore de la FFCAM.

N’hésitez plus, achetez l’une de nos sondes à neige disponibles dans le rayon sécurité montagne.