NOUS CONTACTER   04 73 26 98 47

Des experts à votre écoute

Notre équipe de passionnés vous accompagne à chaque étape de votre achat et vous permet de choisir du matériel le plus adapté à vos besoins.

Lundi au vendredi 10h-12h/14h-19h

04 73 26 98 47

Ferme à 17h les 24 et 31 décembre

Via notre formulaire

CONTACT

NOS AUTRES ENSEIGNES

logo Glisshop

Glisshop est un site du groupe LAFRETO Le groupe possède plusieurs enseignes de sports, toutes spécialisées dans leur domaine. Golf, sports nautiques ou sports d’hiver. Nos équipes d'experts sont à vos côtés tout au long de l’année et vous conseillent dans les pratiques qui vous passionnent. Nous n'avons qu'un seul objectif, vous satisfaire !

Découvrez les autres sites du groupe

logo Monsieurgolf

Vente en ligne de matériel, de textile et d’accessoires de Golf

logo Glisse-Proshop

Site spécialisé dans la vente de matériel de sports nautiques.

(= line.product.common.ancestorIds[1] || line.product.common.ancestorIds[0] || line.product.common.id =) (= line.quantity =) (= line.product.common.title =) (= line.unitAmountWithTaxes =) (= cartData.common.currencyCode =)
2e DÉMARQUE  Jusqu'à -70% jusqu'au 08 février 2022

Comment choisir ses peaux de phoque ?

La peau de phoque est un des éléments incontournables de la pratique du ski de randonnée. Elle vient se positionner sous la semelle et vous permet de grimper dans la pente sans glisser en arrière. C’est ce qu’on appelle l’effet anti-recul. Une peau de phoque se compose d’une surface adhésive en contact avec la semelle du ski, d’une surface en fibres et laine en contact avec la neige, et d’un système d’accroche qui la maintient en place aux 2 extrémités du ski.

Comment la peau de phoque colle sous le ski ?


Depuis plusieurs décennies, et jusqu’à encore très récemment, le moyen le plus fiable pour faire tenir les peaux de phoque sous les semelles restait la colle. Petit inconvénient : il faut systématiquement replier les peaux sur un filet de protection pour éviter le transfert de colle et leur vieillissement prématuré, ainsi qu'effectuer régulièrement un réencollage. Depuis peu, l'engouement pour le ski de rando s'étant intensifié, les fabricants ont mis au point de nouvelles peaux de phoques dites autocollantes. Ces dernières n’adhèrent plus à la semelle grâce à une colle mais par un procédé de ventouses moléculaires ou d'adhésif acrylate.

Alors peaux de phoque à colle ou peaux autocollantes, à vous de choisir !

1 - Les peaux de phoque à colle


Procédé le plus traditionnel qui soit, les peaux encollées ont largement fait leurs preuves depuis déjà de très nombreuses années en ski de randonnée. La surface de la peau en contact avec la semelle du ski est tout simplement enduite de colle, ce qui offre une très bonne accroche.

En contrepartie, ce procédé possède plusieurs désagréments comme la nécessité de réencoller ses peaux afin de conserver une accroche efficace et l’obligation de ranger ses peaux sur un filet de protection, une fois arrivé au sommet afin d’éviter que les peaux ne se collent entre elles. On passe également sur le plaisir de se mettre de la colle plein les mains lors des opérations de peautage et de dépeautage.
Peau de phoque à colle

2 - Les peaux sans colle (ou autocollantes)


Pour remédier aux désagréments des peaux à colle traditionnelles, les fabricants comme CampColltex ou Gecko ont mis au point des peaux autocollantes révolutionnaires. Ces peaux sans colle fonctionnent sur le principe de la ventouse moléculaire. Qu’elles soient en acrylique ou en silicone, elles ne contiennent aucune colle à proprement parler.

Elles sont bien plus faciles d’utilisation et d’entretien car les peaux sans colle ne nécessitent aucun réencollage, ne salissent pas les mains, se rangent facilement dans un sac à dos ou dans votre veste de ski, tout simplement repliées sur elles-mêmes. Elles peuvent même se laver à l’eau tiède après une sortie histoire de retirer les éventuelles saletés. Plus chères que les peaux historiques à colle, les peaux autocollantes séduisent de plus en plus de pratiquants par leur côté pratique.
Peau de phoque sans colle

Quelles sont les fibres utilisées pour les peaux de phoque ?


A l’origine, le ski de randonnée utilisait de vraies peaux d’animaux, à poils courts et durs (peaux de phoques ou d’élans principalement). Ce n’est plus le cas de nos jours et seule l’appellation "peau de phoque" est restée. Il existe actuellement 3 grandes familles de peaux : les peaux de phoque 100% mohair, les peaux 100% synthétiques et les peaux mixtes qui profitent des avantages de chacune des 2 fibres. Il faut donc choisir judicieusement son type de peau en fonction de sa pratique et des performances souhaitées.

1 - Les peaux de phoque en mohair

jauge peau phoque mohair
Pour la petite histoire, le mohair est une laine issue de la toison de la chèvre angora d’Asie. Elle possède l’avantage incomparable d’offrir une qualité de glisse vers l’avant exceptionnelle et un effet anti-recul très efficace. Malheureusement, en contrepartie, les peaux 100% mohair sont un peu plus fragiles que les modèles mixtes et ont tendance à botter plus rapidement. En effet, en accumulant de la neige, cela  les alourdit et réduit considérablement leur efficacité. Il est donc nécessaire de les entretenir régulièrement pour lutter contre ce phénomène et conserver des performances optimales. Les peaux 100% mohair demeurent le choix de prédilection des compétiteurs.

2 - Les peaux de phoque synthétiques

jauge peau phoque synthétique
Entièrement fabriquées en matières synthétiques, ces peaux sont très résistantes mais offrent une moins bonne qualité de glisse que les peaux 100% mohair. Assez rarement proposées telles quelles à la vente, les peaux de phoque synthétiques sont peu chères ou ultra légères et sont réservées à des utilisations très spécifiques.

3 - Les peaux de phoque mixtes : mohair + synthétique

jauge peau phoque mohair synthétique
Généralement composées d'un mix 70% mohair, 30% synthétique, ces peaux de phoque mixtes sont le compromis idéal pour profiter d’une bonne qualité de glisse, d’un effet anti-recul optimal et d’une durée de vie la plus longue possible. Elles conviennent aussi bien aux pratiquants occasionnels qu’aux randonneurs réguliers.

Les différents systèmes d’accroche des peaux de phoque :


Si les peaux adhèrent à la semelle du ski grâce à leur surface collante, il est cependant nécessaire de les maintenir bien en place par un système mécanique placé au niveau de la spatule et secondé dans certains cas par une attache au niveau du talon du ski. Différents systèmes existent en fonction des constructeurs : système à étrier qui vient chapeauter la spatule, système à insert qui nécessite une encoche spécifique sur le ski et système à tendeur rapide dédié à la compétition. Quant à la fixation talon, on parle plutôt d’un tendeur Camlock, mais son rôle reste assez secondaire.

1 - Fixation avec un étrier en spatule

L’étrier, fabriqué en métal ou en plastique, vient s’accrocher sur la spatule avant du ski et évite ainsi que la peau ne glisse lors de l’ascension. C’est le système le plus commun et c’est aussi celui qui est compatible avec le plus grand nombre de skis.
Peau de phoque GECKO spatule
Peau de phoque Pomoca spatule
Peau de phoque K2 spatule

2 - Fixation avec étrier en spatule et tendeur au talon

En plus de l'étrier à l'avant, un système Camlock est ajouté à l’arrière. La peau de phoque est ainsi maintenue à chaque extrémité lui assurant un positionnement optimal même lors des longues ascensions, Ce système présente toutefois l’inconvénient d’alourdir légèrement l’équipement. On le trouve principalement sur les skis de randonnée les plus larges (supérieur à 80 mm au patin).
Peau de phoque GECKO talon
Peau de phoque Pomoca talon
Peau de phoque K2 talon

3 - Fixation avec un insert

Réservées à certaines marques de ski, les peaux de phoque à insert viennent se fixer sur la spatule avant du ski dans un logement prévu à cet effet. Ce système permet de gagner quelques grammes sur l'ensemble du matériel.
Peau de phoque K2 insert spatule

4 - Fixation avec tendeur rapide

C’est la solution privilégiée par les compétiteurs car ce système permet de dépeauter par l’avant en quelques secondes sans déchausser. Les peaux de phoque à tendeur rapide ne sont compatibles qu’avec certaines marques de ski de rando comme Dynafit ou Trab par exemple.
Peau avec tendeur ColltexPeau ski rando avec tendeur

Au final, quelle peau de phoque dois-je choisir ?


Nous vous conseillons de prendre en compte plusieurs facteurs :

1 - d’abord les dimensions de votre ski

Si certains fabricants proposent des peaux prédécoupées sur mesure pour certains modèles de ski, il faut généralement recouper soi-même les peaux à la largeur désirée. Il faut prévoir quelques millimètres supplémentaires en largeur afin de réaliser facilement la mise en forme. Exemple : pour un ski en 96 mm au patin, prévoir une peau de phoque de 100 mm.

2 - puis votre pratique du ski de rando

  • pour les compétiteurs ou les utilisateurs recherchant de la performance, nous conseillons une peau de phoque à colle avec un système de tendeur rapide et une peluche 100% mohair qui favorise la glisse et la bonne tenue dans toutes les conditions de neige et de météo. Toutefois, précisons que pour un gain de temps optimal, le choix de la fibre se fera en fonction de l’épreuve et du type de neige.
  • pour les randonneurs réguliers qui sortent sur tous types de neige et dans toutes les conditions météo, mieux vaut une peau à colle avec un étrier avant et un tendeur arrière, avec une fibre mixte (70% mohair, 30% synthétique) pour un meilleur confort d'utilisation et une durabilité optimale.
  • les pratiquants occasionnels qui privilégient les sorties balades et ceux qui débutent en rando à ski ont le choix entre des peaux de phoque sans colle pour la praticité d'utilisation ou avec pour leur efficacité et robustesse, qu'elles soient en fibre synthétique ou mixtes. Ils auront intérêt à privilégier un système d'accroche avant et arrière.
Dépeautage Ski rando SCOTT