drapeau fr
Fermer
 
Fermer
 
Panier (0 article)

La Technique Skating ou « Pas de Patineur »


Le Skating est aujourd’hui le style le plus séduisant du ski de fond, il offre des sensations de glisse exceptionnelles rapidement et donne l’impression d’une vitesse de déplacement beaucoup plus importante que le style classique. Bien que plus difficile physiquement, le skating séduit aujourd’hui de plus en plus de monde de par sa technique ludique et les sensations qu’il procure.

Cependant, si on l’apprécie rapidement sur les phases de plat ou en descente, il devient tout de suite moins drôle dans de grosses ou longues montées, et c’est dans cette perspective qu’un travail technique est nécessaire à votre épanouissement total dans cette technique. L’objectif d’un tel travail est de vous apprendre à vous économiser et à savoir à quels moments prolonger votre phase de glisse (skier long) et à quels moments privilégier le travail en fréquence gestuelle (skier court). Pour débuter il est utile de rappeler les différents pas que comprend le Skating.

Le Décalé ou pas de montée :


Il sera à vos débuts votre meilleur ami car il est le pas qui en demande le moins physiquement, raison pour laquelle on l’utilise en montée.

Double poussée

Ce pas contient une poussée de bras pour deux poussées de jambes. Le planter de bâton doit s’exercer au moment de la pose du premier ski et la poussée de bras sera assez longue pour vous permettre de pousser latéralement avec vos deux jambes. Afin d’économiser un maximum les bras, on désaxe les mains latéralement, ce qui fait paraître les bâtons plus petits car on ne reste pas sur une poussée axiale. Lors du planter de bâtons les mains sont relativement proches de votre tête afin de privilégier un angle court et économe. Plus on avance les mains vers l’avant plus la poussée va nécessiter de la puissance.

Le pas de un (un temps) ou pas Complet :


Pas de un Pas de un

C’est là le pas le plus difficile de la technique skating, car il nécessite une grande coordination des membres, en effet en pas de un on effectue une poussée de jambe à chaque poussée de bras. Il est tout aussi difficile au niveau coordination qu’au niveau de l’équilibre mais c’est le pas le plus utilisé en Skating, sur une course, un skieur utilisera ce pas environ 70% du temps. D’autre part et comme nous l’expliquions pour le décalé, ce pas est utilisable sur le plat, plat montant ou même montée pour les meilleurs mais il est nécessaire d’adapter sa fréquence gestuelle au relief. Skier plus court dans une phase montante et plus long sur une phase plane afin de s’économiser. L’adaptation de fréquence est importante car selon les gabarits les skieurs ne négocieront pas le même passage de la même manière.

Le pas de deux ou deux temps grande vitesse :


Pas de deux

C'est le pas utilisé lorsque votre vitesse est importante, sur un plat après une descente ou sur une phase très glissante, car son inertie peur rapidement faire perdre de la vitesse et donc nécessiter un retour au un temps. Techniquement c’est un pas que beaucoup de débutants font très rapidement, car il s’agit de faire une poussée de bras pour deux poussées de jambes en gardant les bras dans l’axe. La petite astuce est qu’il faut pousser en même temps avec les bras et la jambe N°1 et on ne pose réellement la jambe N°2 qu’à la fin de la poussée de bras. Le retour de la jambe N°2 sous le centre de gravité s’effectue lors du retour des bâtons vers l’avant.

Le Canard Glissé :


Celui-ci c’est celui qu’on espère ne jamais devoir sortir en course, il s’agit du même pas qu’en alternatif, en alternant bras/jambes opposés mais en y ajoutant de la glisse. En général on ne le sort qu’en deux occasions, soit lors d’une sortie de récupération pour ne pas s’entamer soit lors d’une course où l’on est au bout du rouleau. Donc vous comprendrez aisément que personne n’a trop envie de le sortir. Cependant il y a une course où l’on peut observer certains des meilleurs fondeurs du monde sortir le canard glissé c’est lors de la montée finale du tour de ski, la remontée d’une piste de ski alpin en ski de fond… Il faut le dire c’est sincèrement le seul moment où vous verrez des skieurs de ce niveau dans un tel état d’agonie, après dix jours de course dans une montée à 30%.

Le Hop Skate :


Le hop skate

C’est l’anti canard glissé, le hop skate est une technique utilisée en montée sur un pas décalé, comme le pas de montée normal. La seule nuance, et pas des moindres, c’est que le skieur utilise un pas sauté afin de poser son pied avant un peu plus loin et de donner des impulsions plus fortes. Cette technique est plutôt utilisée par les meilleurs athlètes car c’est un véritable gouffre à énergie, en général le hop skate est utilisé pour faire la différence dans les dernières montées d’une course ou encore lors des KO sprints.

Les conseils pour progresser techniquement


En Skating, on voit la plupart des skieurs, environ 90% dirons nous, patiner de la mauvaise manière.

La gestuelle du skating implique un balancier du bassin au dessus de chaque membre inférieur, or la plupart des skieurs et même certains skieurs de très haut niveau, ont du mal à faire passer totalement leur centre de gravité au dessus d’un seul appui, et à y empiler tout leur poids. Ce défaut technique provient de notre propension naturelle à rechercher du confort. Or et comme vous le savez certainement, on obtient rarement des résultats satisfaisants en restant dans sa zone de confort.

Afin de progresser dans ce secteur technique, la meilleure solution est le sans bâton. Bien que beaucoup moins amusant le sans bâton est sans doute la meilleure manière de vous apprendre à vous équilibrer et à faire « valser votre bassin » d’un côté à l’autre tout en empilant votre poids sur un seul et unique appui. Pour y parvenir il faut d’une certaine manière accepter de se mettre « en danger » car pour monter totalement sur son appui il faut créer un déséquilibre lors de la poussée latérale qui vous obligera à vous relever sur votre appui et à y mettre tout votre poids.

Afin d’arriver à maîtriser cela il est impératif de réussir de belles poussée latérales sur vos skis. En skating la poussée du ski se fait de manière latérale et non vers l’arrière, une poussée arrière aurait pour effet de vous laisser vous affaisser sur votre autre ski sans créer de déséquilibre latéral et donc cela ne vous permettra pas de monter totalement sur votre ski. N’oubliez pas, le déséquilibre crée de la force et de l’inertie, cela permet, dans l’élan de vous donner le surplus d’énergie nécessaire pour empiler tout votre bas du corps au dessus du ski.

Savoir patiner correctement est la base du skating, car comme son nom l’indique Skating signifie patiner.

Coordination des membres :


Une fois que l’on patine efficacement il est temps de savoir coordonner les membres inférieurs et supérieurs. Selon les pas la coordination est différente :

Un temps


On pousse en même temps sur les bras et un ski et ce n’est qu’à la fin de cette poussée que l’on pose le deuxième ski.

Deux temps


Le début du geste est identique mais on patine avec le second ski pendant le retour des bâtons, ce pas nécessite une vitesse plus importante afin d’être exécuté correctement.

Décalé


On plante les bâtons en même temps que l’on pose le ski N°1, ensuite on patine avec le second ski comme en deux temps

  Comparer Voir le comparateur
Tailles disponibles :
  • Planche snowboard
  • Fix Snow
  • 154
  • SM (39.5 et -)
Glisshop utilise des cookies pour personnaliser votre visite, assurer le bon fonctionnement du site et recueillir des données statistiques. En continuant, vous acceptez l'utilisation des cookies. Voir la politique de confidentialité
X
Fermer

10,00 € offerts

En vous inscrivant à notre newsletter


Offre valable pour toute nouvelle inscription à la newsletter. Remise applicable à tout le site GLISSHOP.COM à partir de 50,00 € d'achat.