x
drapeau fr
Fermer
 
Fermer
 
Panier (0 article)

Bien choisir ses skis de classique


Avant de choisir vos skis de fond, il est avant tout important de définir un cahier des charges strict de ce que sera votre utilisation et vos ambitions skis aux pieds.

Le choix de vos skis n’est pas simplement un choix vis à vis de votre niveau technique actuel, mais également de votre niveau physique, votre entrainement sportif tout au long de l’année et vos objectifs de progression physique ou technique sur le moyen à long terme.

Par exemple, si vous êtes skieur régulier mais que vous skiez avant tout pour vous aérer, vous achèterez rarement des skis pour une seule saison, il est donc important de définir un besoin sur le long terme, afin que votre ski soit en adéquation avec votre évolution technique et physique.

Quelques questions peuvent être utiles avant d’acheter sa paire de skis, le choix de la gamme pour lequel vous opterez sera souvent le résultats des réponses qui constitueront votre cahier des charges :


Quelle technique : Skating ? Classique ?

Quel est mon niveau technique : Débutant ? Confirmé ? Expert ?

Quel est mon niveau Physique : 1h de Sport/Semaine, 5h de sport/Semaine, 10h de Sport/Semaine ?

Quels sont mes objectifs : Balade ? Sorties entre amis ? Fitness ? Entrainement ? Complément d’activité ? (Vélo, running), Courses longues distances ?

Où trouverais-je ma notion du plaisir : En m’aérant ? On m’entrainant intensivement ? En skiant longtemps entre amis ?

Avec qui vais-je skier : Débutants ? Débutants sportifs ? Sportifs souhaitant s’entrainer en hiver ? Enfants ?

Enfin vais-je m’acheter du matériel parce que : J’en ai besoin ? J’aime le matériel et cela me fait plaisir de le renouveler fréquemment ? J’en ai besoin en complément d’autres paires faites pour d’autres types de conditions ou techniques ? Je dois mettre à jour mon matériel vis à vis de ma progression ?

Ces quelques questions simples peuvent déjà vous aider à dégrossir vos besoins. Selon les techniques, Classique ou Skating, il y aura bien entendu des différences et notamment au niveau du capital physique nécessaire à l’activité, car si le classique est de loin la technique la plus difficile à haut niveau, elle n’en est pas moins la plus naturelle et simple au début de l’activité puisqu’elle reproduit le mouvement de marche auquel on rajoute de la glisse, aussi, il est plus simple de se promener en classique qu’en Skating, du moins dans un premier temps, car se balader en Skating nécessite un certain entraînement, il n’est pas possible de marcher en Skating… Le skieur est dans l’obligation de pousser constamment car il ne dispose pas d’anti recul sur ses skis et doit donc travailler sans arrêt afin de faire glisser ses skis.

Si l’on débute et que l’on souhaite le faire par le pas de patineur (Skating) il est donc utile de savoir que ce sera physiquement plus difficile qu’un début en classique qui se fera plus en douceur et dont les sorties pourront être plus longues. Nous en sommes conscients, il est beaucoup plus grisant de skier directement en Skating, les sensations de glisse sont très rapidement ressenties sur les parties planes ou en descente mais ce sera au prix d’efforts beaucoup plus violents en montée. Le Skating est une technique qui vise à l’efficacité et la rapidité, le classique est une technique « plus lente » lorsqu’elle n’est pas utilisée en compétition mais qui peut permettre de se déplacer plus longtemps en économisant son énergie, c’est l’essence même du ski de fond.

Le classique : Le choix du système de retenue


Pour exemple, actuellement en style classique, on trouve désormais 5 catégories de skis liés à la pratique. Le choix de différents systèmes sera souvent directement lié au niveau.

Les skis à écailles


Un bon compromis accroche/glisse pour les skieurs débutants ou intermédiaires qui souhaitent avant tout une zone d’appui du pied assez longue afin de ne pas être en difficulté lors de la propulsion du pied vers l’arrière. Il correspond parfaitement à des débutants, ou des personnes souhaitant avant tout du confort d’utilisation. Ces skis sont parfaits pour des longues balades à faible intensité, car les écailles ont tout de même tendance à freiner la glisse. Le ski à écailles est le ski de classique le plus connu dans nos contrées, mais il rencontre actuellement une nouvelle concurrence avec la catégorie suivante, les skis à peaux.

Les skis à peaux


Le grand retour des skis de fond à peaux depuis quatre saisons maintenant. Leur avantage est de procurer un ratio accroche/glisse tout aussi satisfaisant que les skis à écailles tout en aillant des zones d’appui (peaux) plus courtes, et donc nécessitant un appui plus franc sur le pied de propulsion afin de ne pas glisser vers l’arrière. Les skis à peaux offrent également un confort supérieur en phase de glisse et enlèveront le désagrément du bruit des écailles, ce qui n’est pas négligeable. Le ski à peau bien que n’étant pas une nouveauté, est considéré comme le futur du ski de fond de classique dans des pays comme le notre et ce grâce à l’efficacité des nouvelles peaux de phoques travaillées en ski de randonnée.

Les skis à farter


Clairement destinés aux connaisseurs, compétiteurs ou puristes chez nous, le ski de classique à farter est le ski de Mr tout le monde en Norvège. Ces skis nécessitent d’y appliquer un fartage de retenue à la zone d’appui, là où normalement se trouveraient des écailles ou des peaux. Le fartage est une « science » qui nécessite de prendre un peu de temps et de l’apprentissage. Cependant, lorsque l’expérience commence à prendre le dessus, on se rend compte que le ski de classique peut être tout autre chose que ce que l’on pense, les qualités de glisse d’un ski à farter sont nettement supérieures (du moment où l’on a le bon fartage). Le ski de classique à farter est le ski le plus noble du ski de fond, il est le plus technique à skier et à entretenir, c’est le ski destiné aux véritables amoureux de la technique classique.

Le classique : Le choix de la gamme


Le choix de la gamme est finalement le plus simple que vous ayez à faire puisqu’il sera directement lié à votre envie dans la pratique, si vous avez répondu aux questions de l’introduction, vous trouverez aisément la gamme qui vous est destinée.

Loisir


Des skis qui sont là avant tout pour vous aider à vous déplacer le plus simplement possible, ne nécessitant pas bonnes bases techniques, les skis de classique loisir doivent vous permettre de faire de belles et longues sorties sans le souci du détail technique, tout est fait pour que vous puissiez évoluer dans un confort maximal notamment dans les montées où votre ski ne doit pas reculer et vous laisser le temps de passer vos pieds d’avant en arrière sans exiger d’effort technique de votre part. L’idée générale est de vous laisser ressentir les plaisirs de la glisse nordique en toute simplicité, à votre rythme, et comme vous l’entendez.

Sportif


Nous entrons dans la catégorie la plus demandée à l’heure actuelle et dans la logique de l’avènement des skis à peaux, ils regroupent la grande tendance du moment, celle du fitness ou du running. Nous entrons dans une nouvelle ère du ski nordique, qui devient aujourd’hui un instrument de fitness, une manière de prendre soin de son corps en faisant travailler un maximum de groupes musculaires. Le ski de classique sportif, est un petit peu plus exigeant techniquement que le pur ski de loisir car il doit permettre une glisse plus importante accélérant du même coup la vitesse de déplacement, on pourrait l’appeler vulgairement le ski de jogging… Il nécessitera des prises d’appuis un peu plus vives et rapides et vous fera travailler le cardio un peu plus efficacement qu’un ski de loisir. Pour ce qui est des bases techniques, il est important de vous référer à notre tutoriel du style classique afin de pouvoir apprécier au mieux la justesse de mouvements qui vous sera nécessaire. Cependant, ne voyez pas en eux des skis difficiles, mais simplement plus sportifs, comme leur nom l’indique. Dans cette catégorie vous retrouverez des skis à écailles et des skis à peaux. Les différences purement technique sur ces skis par rapport aux skis loisir se situeront au niveau de la longueur de la zone d’accroche (écailles ou peaux) et de la rigidité du cambre. En effet un ski plus sportif aura un cambre plus haut qui nécessitera des appuis plus francs et bien situés sur l’avant pied comme c’est le cas en course à pied lorsque l’on désire une foulée efficace.

Race/Expert


La catégorie la plus pointue, elle peut regrouper des skis à écailles, à peaux ou encore à farter. Cela dépendra de la hauteur des cambres et de la longueur de la zone d’accroche. Cette catégorie s’adresse à des skieurs sportifs et chevronnés, qui en plus de leur désir d’entraînement physique sont également à la recherche d’une glisse supérieure. Cette contrainte fera obligatoirement raccourcir la zone d’accroche du ski et nécessitera donc un niveau technique plus élevé que les catégories Loisir et Sportif. Le summum du ski expert en classique étant bien entendu le ski à farter qui en plus d’être plus technique à skier, nécessitera l’apprentissage du fartage classique. Les skis de classique Race/expert connaissent une seconde jeunesse depuis l’arrivée des skis à peaux, moins techniques en entretien ils n’est pas nécessaire de farter la zone de retenue, ces derniers peuvent cependant bénéficier de belles finissions de semelles ainsi que de zones de peaux courtes privilégiant la glisse. Le classique renaît grâce à ces nouvelles technologies plus faciles, ludiques et agréables pour les non initiés. L’aspect le plus important de cette catégorie est le gain de glisse, aussi, il est primordial de ne pas négliger le fartage de glisse pour les zones prévues à cet effet. Si vous souhaitez vous lancer sur cette catégorie de skis, n’hésitez pas à consulter nos tutoriels de fartage glisse et/ou retenue afin de vous familiariser avec les techniques d’usage et de préparer vos skis à vous offrir un maximum de plaisir.

Le choix de votre ski


Une fois la catégorie de ski définie il vous reste encore un peu de travail avant d’arriver au terme de votre recherche. Vous avez déterminé vos besoins, votre niveau, vos envies, il est désormais temps de vous attaquer au choix de taille ou de marque, un choix essentiel à ne négliger en aucun cas.

La taille se choisit en adéquation avec le poids du skieur, c’est une question de logique, si l’on souhaite qu’un ski accroche dans les parties montantes, il est obligatoire de l’écraser suffisamment pour que la zone de retenue (écailles, peaux, fart) soit en contact avec la neige, sans cela il vous sera impossible d’effectuer une poussée de jambe ou propulsion efficace. Mais il faut également que votre ski glisse lorsque vous êtes en double appui (les deux pieds parallèles le poids est réparti de manière égale sur les deux skis). Pour ces raisons, il est utile de bien déterminer votre poids et votre niveau avant de faire votre choix.

Exemple fréquent, certains skieurs disent souvent :

« Je fais 175cm donc je vais prendre un ski à ma taille ou en 180cm et ce sera suffisant ». Ceci est une erreur !

Imaginons que ce même skieur fasse 175cm pour 95kg, il va de soi qu’il lui faudra un ski ayant une rigidité plus importante que si il faisait 65kg. Pour un skieur de 175cm et 95kg la taille de skis préconisée sera entre 205 et 208cm.

Imaginons un skieur de la même taille mais qui pèse 70kg, ce dernier pourra partir sur une taille inférieure, sans toutefois trop descendre, pour ce type de gabarit les skis préconisés seront plutôt entre 200 et 203cm.

Pourquoi? Tout simplement parce que sur un ski de classique il faut prendre en considération que 30 à 60cm du skis sont dédiés à l’accroche et non à la glisse, il faudra donc compenser cela par un longueur de ski plus importante afin de préserver des zones de glisse suffisantes afin d’être exploité comme il se doit.

Il n’y a qu’un seul cas où cela ne se vérifie pas, la gamme de skis compacts, des skis de classique plus courts,, plus larges, plus maniables, aux cambres plus hauts, ces skis sont souvent classés dans la catégorie Loisir car ils n’offrent pas les mêmes garanties de glisse que les skis plus effilés que l’on retrouve dans de tailles supérieures.

Exemple de grille de tailles pour des skis de classique traditionnels:

45 à 55kg Entre 187 et 190cm
55 à 65kg Entre 192 et 198cm
65 à 75kg Entre 200 et 203cm
75kg et plus Entre 205 et 208cm

Cette grille de taille doit normalement vous aider à trouver votre taille, en sachant qu’il faut adapter cela à votre niveau technique, si par exemple vous êtes sur le bas d’une taille supérieure et que votre niveau technique demande encore un peu de travail, il sera préférable pour vous de partir sur une taille de skis inférieure qui vous permettra quelques approximations plutôt que de vous punir au moindre double appui.

Glisshop utilise des cookies pour personnaliser votre visite, assurer le bon fonctionnement du site et recueillir des données statistiques. En continuant, vous acceptez l'utilisation des cookies. Voir la politique de confidentialité
X
Fermer

10,00 € offerts

En vous inscrivant à notre newsletter


Offre valable pour toute nouvelle inscription à la newsletter. Remise applicable à tout le site GLISSHOP.COM à partir de 50,00 € d'achat.