NOUS CONTACTER   +33 4 73 26 98 47

Des experts à votre écoute

Notre équipe de passionné(e)s est à vos côtés pour vous aider à choisir l'équipement le mieux adapté à votre niveau et à vos envies.

Lun-Ven 9h-12h/14h-19h

04 73 26 98 47

Fermé les 14/07 et 15/08

Via notre Help Center :

CONTACT
(= line.product.common.ancestorIds[1] || line.product.common.ancestorIds[0] || line.product.common.id =) (= line.quantity =) (= line.product.common.title =) (= line.unitAmountWithTaxes =) (= cartData.common.currencyCode =)

Comment préparer son premier trek ?

Amateurs d’aventures en plein air, amoureux des couchers de soleil en montagne et adeptes des moments de reconnexion à la nature, l’été est à portée de main ! Dans cet article, pas de comparaison des dernières nouveautés salon de jardin ou barbecue, oh non. Et si pour une fois l’été rimait avec simplicité. Pourquoi, à la place de ce barbecue, ne pas investir dans votre premier sac de trek ? Je vous assure que vous ne serez pas déçu ! Pour vous convaincre, Glisshop vous explique en détail comment préparer votre première randonnée en itinérance. Quel sac à dos choisir ? Quel matériel emporter ? Comment choisir son parcours ? On vous dit tout, alors en marche (n’y voyez rien de politique) !
reussir son premier trek

1/ Repérer votre parcours


Le choix du parcours 


Lorsque l’on s’aventure en montagne ou en pleine nature, il est important de ne pas surestimer son niveau. C’est pourquoi, afin de maximiser vos chances de profiter de votre premier trek, vous devrez repérer votre parcours à l’avance, afin de déceler d’éventuels passages délicats sur le tracé. Pour être certain de rassembler toutes les infos dont vous avez besoin pour votre trek, rendez-vous dans les offices du tourisme, ou sur les sites internet spécialisés. Les GR (sentiers de Grandes Randonnées) en France, proposent des parcours pour satisfaire tous les niveaux. Pour vous aider à faire un choix, vous pouvez découvrir notre article dédié, regroupant 4 GR à découvrir cet été !

Le repérage des points de ravitaillement


Ensuite, ce repérage sera aussi l’occasion de faire le point sur les éventuels points de ravitaillement tout au long du parcours (refuges, abris, villages…). Ce constat vous donnera une meilleure connaissance du tracé et vous éviterez les mauvaises surprises. Vous pourrez décider d’opter pour un trek en autonomie complète, ou bien de vous arrêter chaque jour dans un gîte ou un refuge. Alors, en fonction de votre décision, vous devrez choisir un sac à dos randonnée adapté.
bien preparer son trek

2/ Le choix du sac à dos !


En trek, et particulièrement lors d’un trek en montagne, les journées sont souvent longues et le dénivelé à parcourir important. Alors il est primordial de s’équiper en conséquence d’un sac à dos de qualité, parfaitement adapté à votre morphologie. Croyez-moi, cela ne peut paraître qu’un détail, quand vous aurez les épaules et les hanches en feu, il prendra tout son sens. Mais avec un marché débordant de produits toujours plus ingénieux (ou pas), un débutant souhaitant préparer son premier trek sera vite perdu. Alors voici quelques éléments à prendre en compte lors de votre achat.

  • Le poids

En effet, si avant même de remplir votre sac à dos de trek, il pèse déjà 10 kilos, vous réduisez vos chances de garder le sourire tout le séjour.

  • Le litrage

Les sacs à dos de trek de 30 à 50 litres :

Pour les treks de 2 à 3 jours avec nuit en refuge ou en gîte, pas besoin de tente ni de nourriture, ni donc de matériel pour cuisiner. Un sac à dos au volume modéré suffira donc pour contenir tout le matériel de randonnée dont vous aurez besoin.

Les sacs à dos de 50 litres et plus :

En revanche, si vous optez pour le bivouac lors de votre trek, votre sac à dos devra naturellement avoir une plus grande capacité de chargement. Un litrage de 50 litres sera alors un minimum requis pour pouvoir emporter tout votre équipement. À savoir que certains sacs à dos de trek atteignent un volume de 90 litres, nécessaire si votre itinéraire vous oblige à être en totale autonomie ou si vous partez avec un enfant.

  • Un sac adapté à votre morphologie

Chaque personne est unique, et chaque morphologie aussi. Longueur de dos, forme du dos ou encore les sangles de charge seront autant de critères à prendre en compte lorsque vous achèterez votre premier sac à dos de trek. On ne vous embête pas avec des détails techniques, le plus simple c’est d’essayer ! Et pour ça n’hésitez pas à rendre visite à nos experts trek et randonnée au magasin Glisshop, ils seront ravis de vous aider à prendre la bonne décision.
sac à dos trek

3/ Le choix de la nourriture


Troisièmement, que vous partiez en autonomie complète ou passiez vos nuits dans des auberges, vous devrez manger, beaucoup, pour éviter les coups de fatigue ou même une hypoglycémie (fringale dans le jargon). Lors d’un trek, les préoccupations du quotidien se cantonnent à peu de choses : , marcher, manger, boire, dormir (repeat !). Eh oui vous verrez, la nourriture occupera tous les esprits ! Alors quelle nourriture emportée ? Voici quelques pistes, selon deux cas de figure :

  • Nuits en hébergements avec demi-pension

Ce cas précis vous permettra de vous poser moins de questions, puisque la demi-pension regroupe le dîner et le petit déjeuner. Vous devrez alors emporter principalement des fruits secs et des snacks pour vos collations de la journée.

  • Trek en autonomie complète avec bivouac – Le choix du Lyophilisé

Ici, c’est différent, c’est l’aventure, la vraie ! Si ce type de randonnée itinérante invite à une reconnexion complète à la nature, elle implique un niveau d’engagement plus élevé. C’est pourquoi, selon moi, faire le choix d’emporter de la nourriture lyophilisée (déshydratée) est souvent le bon. Voici cinq raisons d’opter pour de la nourriture lyophilisée pour votre premier trek en autonomie complète :

  • Le poids: Chaque portion ne pèse pas plus de 150 grammes.
  • L’espace : Une fois consommée, vous gagnerez en place dans votre sac à dos.
  • L’apport énergétique : Ce type de nourriture a été conçue pour vous apporter tous les apports dont votre corps à besoin lors d’un trek.
  • C’est simple à cuisiner : Il suffit de verser de l’eau chaude, ou froide dans le sachet, et de laisser reposer le mélange 5 à 10 min.
  • La diversité : Fini les plats de pâtes à longueur de journée, ici les recettes sont variées. Fondue savoyarde, aligot aveyronnais ou encore curry de légumes ne seront pas pour vous déplaire.

Bonus : Les indispensables à mettre dans votre sac de trek


Afin de vous aider résoudre le casse-tête du matériel à emporter, voici une liste des indispensables de Glisshop à glisser dans votre sac à dos, sans concessions. C’est cadeau, on l’imprime et on la colle sur le frigo !
Matériel de Bivouac Vêtements (en plus de votre tenue de randonnée) Accessoires Hydratation et nourriture
Sac à dos de trek
Couche imperméable type Gore-Tex Trousse à pharmacie Poche à eau de 2L
Tente de trek Sous-couche sèche pour la fin de journée Couverture de survie Snacks, graines ou barres de céréales
Sac de couchage 0° (Oui, il fait froid en montagne la nuit, même l’été) Doudoune Briquet
Matelas de trek Pantalon de randonnée Ficelle
Oreiller gonflable 1 paire de chaussettes Couteau
Popote de cuisine Bonnet Tasse en aluminium
Réchaud 1 paire de gants Gourdes filtrantes
Bouteille de gaz Vous pouvez regrouper tous vos vêtements dans un sac de compression pour économiser un maximum de place.
Lampe frontale
randonne en itinerance